Artists:
  A - B - C - D - E - F - G - H - I - J - K - L - M - N - O - P - Q - R - S - T - U - V - W - X - Y - Z  

Menu par nogues.org

Hiérarchie du site:
047
65 DAYS OF STATIC
ACTION DEAD MOUSE
ALEXANDER TUCKER
ALINA SIMONE
ALONE IN 1982
AMP
AMY WINEHOUSE
ANDREW SWEENY
ANNIE HALL
antisocial#009 - contact
AS WE FALL
ATONE
AUDIOPIXEL
B R OAD WAY "06:06 am"
BELONE QUARTET
BENJAMIN GIBBARD & ANDREW KENNY
BEXAR BEXAR
BJORK
BLUE HAIRED GIRL
BOCAGE
BOCAGE
BRAIN DAMAGE
BUGGE WESSELTOFT
CANASTA
CANNIBALES & VAHINES
CERCUEIL
CHAPTER
CHRIS LETCHER
CLARA CLARA
COCOROSIE
Compilation eDogm "Various Artists vol.1&2"
COMPILATION JAUNE ORANGE Vol 3 (2005)
CORDE SENSIBLE
CORNFLAKES HEROES
CORNFLAKES HEROES
D’INCISE
DANA HILLIOT AND HIS FRIENDS
DANA HILLIOT AND HIS FRIENDS (singing and playing)
DARK DARK DARK
DAVID GRUBBS - A Guess at the Riddle
DEPTH AFFECT
DEPTH AFFECT
DEVENDRA BANHART
DIONYSOS
DIRGE, "Rebecca", 2007
DJ FOOD & DK
DJ VADIM
DYLAN MUNICIPAL
EDDY CRAMPES
EGO
EL BOY DIE
EL HIJO, "Las otras vidas"
ENOZ
ERIC BLING
ERIC COPELAND
FARRYL PURKISS
FEDADEN
FILM NOIR
FLOWERS FROM THE MAN WHO SHOT YOUR COUSIN
FOLKS
FOREIGN BEGGARS
FOREIGN BEGGARS
FRANCESCO TRISTANO
FRIENDS OF P.
FUCK BUDDIES
GIARDINI DI MIRÒ
GIOVANNI MIRABASSI
GOGOO
GONG GONG
GOO GOO BLOWN (Le bonhomme)
GRAND BUREAU
GREGOR SAMSA
GUILLAUME ELUERD
H-TRANCE
HALF ASLEEP
HELIGOLAND
HENNING SPECHT
HOEPFFNER
HOLLOW BLUE
HOME VIDEO
HOT CHIP
IN MY ROOM
JACK LEWIS
JAPANESE GUM
jerseyturnpike
JOCARI
JOCARI -
JOHAN ASHERTON
JOHN WAYNE SHOT ME
JON AUER
JUDITH AND HOLOFERNES
JULIEN DUTHU & REMI PANOSSIAN
JULLIAN ANGEL
JUNE MADRONA
JUNETILE
KARLIT & KABOK
KATAMINE
KATZ
KEN ISHII
KHALE
KNX CREW
KRONOS QUARTET, WU MAN - TERRY RILEY
L’OBJET
L’OCELLE MARE
L’OEUF RAIDE
LA BATTERIE
LA BELLE IMAGE
LA DONNA INVISIBILE, Bande Originale
LA FRITURE MODERNE
LA TERRE TREMBLE !!!
LACORDE
LAURENT ROCHELLE
LAUTER
LE TIGRE DES PLATANES & ETENESH WASSIE
LE TONE
LEILA
LEMOINE
LES FRAGMENTS DE LA NUIT
LILLIPUT ORKESTRA
LODZ
LOU REED & ZEITKRATZER
Loyola - It will Shine
LOZNINGER
LUC
MANGROVE
MARC SARRAZY - LAURENT ROCHELLE
MARVIN
MASHA QRELLA
MATES OF STATE
MATTHEW HERBERT
Melmac
MELODIUM
MICHAEL NYMAN
MICHEL ET MICHEL "From Michel et Michel with love"
MIKHAIL
MILOS UNPLUGGED
MINOR MAJORITY
MIOU MIOU
MONKEY
MONTEL
MOONMAN
MORFAR
Mr 60
MRS CHAN / MR CHOW / MISS (O)
MY BROKEN FRAME
MY NAME IS NOBODY
N-NAOS
NOVO - Je retiens ton souffle
ODRAN TRUMMEL
ODRAN TRÜMMEL
OH ASTRO
OPITOPE
OTOMO YOSHIHIDE
PANDA BEAR
PAPIER TIGRE, 2007
PASCAL COMELADE
PASCAL COMELADE & ROBERT WYATT
PERCEVAL MUSIC
PINK COMPUTER
POLITE SLEEPER
POLLYANNA
PORTISHEAD
POSTCARDS (VA)
PUFF & DUFF
QUASIMODE
R-ZATZ
RAF AND O
RAL PARTHA VOGELBACHER
RAN SLAVIN
REINHOLD FRIEDL
ROGUE WAVE
ROUGGE
SAYCET
SELFBRUSH
SENIOR COCONUT (and his orchestra)
SIBYL VANE
SILENCIO
SILENCIO
SIM#6
SIRKA RAGNAR
SIX TWILIGHTS
SOFT PANIC
SOIL & "PIMP" SESSION
SPARKY DEATHCAP
Steve Reich : Three tales
SULKY SHEENA
SUPERFLU
SUPERGRIP
SURSUMCORDA
SUSANNA AND THE MAGICAL ORCHESTRA
TAMARA WILLIAMSON
TANGTYPE
TAZIO & BOY
TEENAGE BAD GIRL
TELLEMAKE
THE BEAUTIFUL SCHIZOPHONIC
THE DRIFT
THE KEYS
THE KEYS
THE KRONOS QUARTET & ASHA BHOSLE
THE LOW LOWS
THE MISSING SEASON
THE PATRIOTIC SUNDAY
THIS MELODRAMATIC SAUNA
THOMAS BELHOM, "Cheval Oblique", 2007
TINY FOLK
UNIQUE RECORDS
V / A "HALF MOON OF PASCALS"
V /A : LIFE BEYOND MARS
V/A "LET IT BEE"
V/A "RUFS"
VS_PRICE
WATOO WATOO
WILLITS + SAKAMOTO
XAVIER JAMAUX & FRED AVRIL
YAIR ETZIONY
YARON HERMAN
YEEPEE "Balloons+Wishes=EtoilesFilantes"
Yeepee - Shoganai long play
YEEPEE, "Funnier in summer"
[Guÿom]

     

BJORK
"Volta", mai 2007
par Dr Bou | 22 mai 2007

A l’image de Pascal (Obispo) pour Michel (Polnareff), moi aussi, j’ose faire mon coming out... Depuis le temps... Oui maintenant je n’ai plus peur de le dire... Oui, je suis FAN de Björk jusqu’à acheter religieusement chacun de ses disques le jour même de leur sortie... Et oui ça va jusque là.... C’est dire... Mais là, je dois bien admettre que non, ce n’est pas possible.... Je suis fan mais il y a des limites à tout... Oui j’ose ! J’ose dire que la pochette du dernier opus de Björk n’est pas belle... Oui monsieur ! On dirait vraiment le croisement entre les pieds d’un Yeti et le corps d’une bouteille d’Orangina qui aurait rencontrés trois pots de peintures qui traînaient par là.... Bref en un mot pas vraiment du plus bel effet. Heureusement pour nous, le coeur de l’album s’avère, lui, plus à la hauteur de la diva islandaise.

Après avoir composé la très expérimentale bande originale de Drawing Restraint 9, Bjork change une nouvelle fois de direction et sort avec Volta un album en forme de kaléidoscope aux références musicales multiples et variées. D’entrée de jeu, le single Earth Intruders donne le ton de la pochette. Rythmiques tribales, voix haute perchée le tout agrémenté par les lames électriques du Konono N°1. Un tube énergique et très pop que l’on retrouve aussi sur Innocence ou le travail du producteur Timbaland s’avère particulièrement réussit. Parmi les autres grandes réussites de l’album les deux chansons en duo avec Antony (The Dull Flame Of Desire et My Juvenile) se révèlent belles et poétiques. (The Dull Flame Of Desire tire d’ailleurs ses paroles d’un poème de Fyodor Tyutchev que l’on retrouve dans le film Stalker d’Andrei Tarkovsky). Quand au plus ancien des collaborateurs de Bjork, Mark Bell, ce dernier tisse ici de magnifiques beats à la froideur redoutable tantôt hardcore sur le ténébreux Declare Independence tantôt déconstruits sur la plus belle réussite de l’album Wanderlust où cœurs de cuivres et electronica pointue se conjuguent à merveille avec la voix de la chanteuse. Volta enchaîne ainsi les climats au gré des collaborations sans pour autant surprendre son auditeur. Declare Independence ressemble à Pluto d’Homogenic, les deux duos avec Antony sont de belles ballades comparables à son dernier album et Timbaland signe comme à son accoutumé deux gros hits dont il a le secret.

Au final, Volta n’est ni le plus surprenant, ni le meilleur album de Björk mais ce dernier a le don de jeter les passerelles entre les genres et s’avère finalement un bon album de pop au sens large du terme. Le seul regret tient au fait qu’avec Volta, Björk ne prend pas de risques contrairement à ses précédents albums plus conceptuels (Vespertine, Medulla) laissant un petit arrière goût d’inachevé. Dommage....

Site / Label



Dans la même rubrique
UNIQUE RECORDS lundi 31 juillet 2006 par Emmanuel
YARON HERMAN lundi 4 février 2008 par Dr Bou
THE KEYS samedi 13 janvier 2007 par Emmanuel
THE MISSING SEASON lundi 7 janvier 2008 par Dr Bou
YAIR ETZIONY mercredi 16 janvier 2008 par Dr Bou
SENIOR COCONUT (and his orchestra) lundi 26 mai 2008 par Dr Bou
YEEPEE, "Funnier in summer" vendredi 30 mars 2007 par Dr Bou
HOME VIDEO lundi 18 octobre 2004 par Guilhem

  • > BJORK
    22 mai 2007, par guilhem

    le probleme avec les fans restent leur manque d’objectivité M. Bou...

    En effet, on peut se demander quand Bjork qui se targue un peu prétentieusement d’aller de l’avant a sorti un vrai bon disque dans son intégralité ? Homogenic non ?

    Oui la dame a des gouts assez pointus pour les insérer dans des disques grand public. Comme Madonna ou dans une moindre mesure Miss Kylie. Mais pas la peine de recruter console et matmos pour sous-mixer leur belles productions. Sur Vespertine, on attend plus le moindre de ses soupirs que les toute la musique. je ne dirai rien de Medulla qui ne fait que confirmer ce qui est écrit avant. Elle a carrément supprimer les musiciens.

    Pour paraphraser un journaliste à la clairvoyance toute narcotique, il avait qualifié bjork de "madonna pour bobos". Difficile de voir plus juste.

    A la lecture de votre texte, je me suis intéressé à quelques morceaux de Volta. Alors seul "Declare independance" laisse entrevoir quelque chose parce que mme gudmon..... laisse passer autre chose que ces eternelles envolées de voix de gorge. Quelques programmations laissent pantois (timbaland as usual) mais dans ces cas là on dirait que le chant n’est que juxtaposé à la musique, comme un copier-coller avec mauvais raccord.. Pour le reste, dont "Dull flame of desire", superbe de lyrisme spécial j’ai 20 ans et je suis romannnnnnnnnnnntiqueeeee, on reste dans du bien balisé propre et surproduit. Comme Madonna ou dans une moindre mesure Miss Kylie.



Visite : 3641
Popularité : 60%